NEWS

  • La construction du centre PADMI KIMI visera à prendre en charge en priorité les cas de cancers féminins 4 mars 2020

    La construction du centre PADMI KIMI visera à prendre en charge en priorité les cas de cancers féminins

    Objectifs, stratégies et résultats attendus du projet
    Objectif général
    L’objectif général du centre est de contribuer au renforcement des capacités d’offre de services de lutte contre les cancers féminins au Burkina Faso.

    Objectifs spécifiques
    Plus spécifiquement, il s’agira de :
    • Contribuer à l’amélioration de l’offre de services en matière de dépistage et de prise en charge précoces des cancers féminins ;
    • Contribuer au renforcement des capacités techniques des agents de santé en matière de cancers féminins ;
    • Renforcer les capacités des associations en tant que vecteurs de sensibilisation dans la lutte contre les cancers féminins, en matière de droits de la santé sexuelle et de reproduction (SSR) ainsi que sur les questions de planification familiale ;
    • Favoriser la recherche-action en matière de diagnostic et de prise en charge précoces des cancers féminins

    Stratégies
    Pour atteindre ces objectifs, les stratégies à déployer sont :
    • Construire et équiper un centre destiné au dépistage, au diagnostic et à la prise en charge précoces des cancers féminins dans la ville de Ouagadougou et dans les régions environnantes ;
    • Assurer la formation des prestataires de santé compétents pour prendre part activement à l’extension de l’offre des services de diagnostic et de prise en charge précoces des cancers féminins au Burkina Faso ;
    • Sensibiliser et former les leaders féminins aux questions en lien avec le droit des femmes à la santé sexuelle et reproductive (SSR).

    Résultats attendus
    Les principaux résultats attendus du projet sont :
    • Un service de dépistage, de diagnostic et de prise en charge précoces des cancers féminins est disponible ;
    • Des agents de santé formés et compétents en matière de dépistage, de diagnostic et de prise en charge des cancers féminins sont disponibles ;
    • Les connaissances et les capacités de sensibilisation des associations et des leaders féminins sont renforcés tant sur les questions de contrôle du cancer que sur celles relatives aux droits en SSR chez les femmes et les jeunes ;
    • Les capacités de la Fondation KIMI en matière de prévention et de prise en charge précoces des cancers féminins sont renforcées ;
    • Les patientes présentant des lésions précancéreuses du col de l’utérus sont traitées ;
    • Les évacuations sanitaires sont réduites.

     

     

    Continuer la lecture →La construction du centre PADMI KIMI visera à prendre en charge en priorité les cas de cancers féminins Objectifs, stratégies et résultats attendus du projet Objectif général L’objectif général du centre est de contribuer au renforcement des capacités d’offre de services de lutte contre les cancers féminins au Burkina Faso. Objectifs spécifiques Plus spécifiquement, il s’agira de : • Contribuer à ...
  • Le cancer est un problème de santé publique, ayant un impact économique et social néfaste. 4 mars 2020

    Le cancer est un problème de santé publique, ayant un impact économique et social néfaste.

    La Fondation KIMI, en droite ligne avec ses objectifs, organise une grande campagne de levée de fonds pour la construction d’un centre de dépistage, de formation et de prise en charge précoce des cancers féminins : le centre Padmi Kimi.

    Cette campagne de levée de Fonds, nommée FUND FOR KIMI est un grand rendez-vous d’expression de la solidarité́ contre les cancers féminins.

    #SOLIDAIRES CONTRE LE CANCER

    Continuer la lecture →Le cancer est un problème de santé publique, ayant un impact économique et social néfaste. La Fondation KIMI, en droite ligne avec ses objectifs, organise une grande campagne de levée de fonds pour la construction d’un centre de dépistage, de formation et de prise en charge précoce des cancers féminins : le centre Padmi Kimi. Cette campagne ...
  • Plaidoyer de la fondation KIMI 27 février 2020

    Découvrez notre feuille de route au quotidien, pour atteindre les objectifs fixés par l’OMS en 2025.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Continuer la lecture →Découvrez notre feuille de route au quotidien, pour atteindre les objectifs fixés par l’OMS en 2025.                
  • Le Cancer chez la femme au Burkina Faso 26 février 2020

    Dans la plupart des pays en voie de développement, les cancers chez la femme — et plus précisément celui du col utérin et ceux du sein — constituent un véritable problème de santé publique. L’Organisation Mondiale de la Santé estime que le cancer du col de l’utérus est le deuxième type de cancer le plus fréquent chez les femmes. La situation au Burkina Faso ne dépareille pas : le cancer du col utérin occupe le deuxième rang des cancers gynécologiques après ceux du sein, qui constituent la première cause de mortalité par cancer chez la femme. La fondation KIMI – qui veut dire parapluie en langue dioula — se distingue par ses actions sur le volet de la prévention du cancer au Burkina Faso car « Il vaut mieux prévenir que guérir » .

    Plus d’informations sur le cancer       lire  interview Vidéo Lefaso.net

     

     

    Continuer la lecture →Dans la plupart des pays en voie de développement, les cancers chez la femme — et plus précisément celui du col utérin et ceux du sein — constituent un véritable problème de santé publique. L’Organisation Mondiale de la Santé estime que le cancer du col de l’utérus est le deuxième type de cancer le plus ...
  • Le Cancer au Burkina Faso 25 février 2020

    Le Cancer au Burkina Faso

    Le Burkina Faso n’échappe pas au fléau. En effet nous comptons 3.800 femmes et 2.400 hommes qui décèdent chaque année de suite d’un cancer. La prévention et le diagnostic précoces permettent de réduire ce taux de mortalité, d’où le rôle indispensable du secteur privé, entre autres, de la fondation KIMI qui s’investit, comme une fondation pluridisciplinaire, dans l’aide à la santé préventive au Burkina Faso.

     

     

    Continuer la lecture →Le Cancer au Burkina Faso Le Burkina Faso n’échappe pas au fléau. En effet nous comptons 3.800 femmes et 2.400 hommes qui décèdent chaque année de suite d’un cancer. La prévention et le diagnostic précoces permettent de réduire ce taux de mortalité, d’où le rôle indispensable du secteur privé, entre autres, de la fondation KIMI qui ...