Le Cancer au Burkina Faso

Le Burkina Faso n’échappe pas au fléau. En effet nous comptons 3.800 femmes et 2.400 hommes qui décèdent chaque année de suite d’un cancer. La prévention et le diagnostic précoces permettent de réduire ce taux de mortalité, d’où le rôle indispensable du secteur privé, entre autres, de la fondation KIMI qui s’investit, comme une fondation pluridisciplinaire, dans l’aide à la santé préventive au Burkina Faso.